• À PROPOS DU JAPON

  • Destinations

    Hokkaido

    Sapporo / Hakodate / Asahikawa / Obihiro

    L'île la plus septentrionale du Japon et un paradis pour les amoureux de la nature

    Akita

    Kakunodate / Tazawa / Nyuto Onsen

    En été, partez à la découverte des montagnes et des lacs et détendez-vous ; en hiver, laissez-vous éblouir par la neige tout en appréciant la succulente cuisine du Nord.

    Iwate

    Morioka / Hiraizumi / Tono

    Les nombreuses attractions touristiques d'Iwate vous surprendront à chaque saison : entre son exquise gastronomie, ses superbes festivals et ses paysages exceptionnels, vous n'aurez que l'embarras du choix.

    Tohoku

    Préfecture de Yamagata / Préfecture de Fukushima / Préfecture d'Aomori

    Nature, histoire, gastronomie, ski et randonnée... Ressourcez votre esprit.

    Niigata

    Sadogashima / Naeba / Myoko Kogen / Echigo-yuzawa-Onsen

    Le pays de la neige, des sources chaudes et des sakés délicats

    Chiba

    Narita / Disneyland Tokyo

    La porte du Japon. Ce lieu regorge de sites touristiques magnifiques, facilement accessibles depuis la capitale.

    Tokyo

    Shinjuku / Akihabara / Asakusa

    La capitale du Japon et la métropole la plus peuplée au monde

    Mie

    Péninsule de Kii / Ise

    Découvrez le sanctuaire le plus sacré, de magnifiques perles et le parc à thèmes du samouraï. Imprégnez-vous de tradition et d'histoire.

    Kyoto

    Arashiyama / Gion / Kurama

    La tradition et la culture au cœur du Japon

    Osaka

    Umeda / Namba / Shin-Sekai

    L'une des plus grandes villes du Japon, terre de gastronomie

    Fukui

    Fukui / Echizen-Ono

    Dégustez des spécialiès de la mer comme le crabe d'Echizen et le fameux poisson-globe et plongez-vous dans l'histoire de Fukui en découvrant son riche patrimoine.

    Hyogo

    Kobe / Toyooka / Himeji / Kinosaki

    Découvrez ses traditions, sa modernité, ses sites touristiques et sa gastronomie

    Tokushima

    Vallée d'Iya / Mont Tsurugi

    Des sources cachées et des paysages fantastiques dans un milieu naturel immaculé.

    Kochi

    Shimanto / Ashizuri-misaki

    Combinaison d'une beauté naturelle préservée et d'un climat tropical

    Hiroshima

    Miyajima / Iwakuni / Tomo-no-ura / Onomichi

    Empreinte d'histoire et symbole de la paix dans le monde entier

    Ehime

    Uwajima / Matsuyama / Mont Ishizuchi

    Des fruits frais et du poisson. Visitez des châteaux, explorez l'histoire.

    Fukuoka

    Fukuoka / Dazaifu

    De nombreux sites à découvrir et une cuisine délicieuse. Fukuoka vous satisfera à coup sûr.

    Saga

    Karatsu / Imari / Arita

    Une expérience à couper le souffle avec des paysages naturels et de l'artisanat traditionnel. Un voyage qui vous surprendra à chaque coin de rue.

    Kumamoto

    Kumamoto / Mont Aso / Kurokawa-Onsen

    Immergez-vous dans la nature et découvrez des saveurs typiques.

    Kagoshima

    Parc national de Kirishima-Yaku / Péninsule de Satsuma / Archipel Amami

    La terre de héros historiques et de paysages volcaniques vivants. Dégustez le délicieux shochu et goûtez la cuisine unique de Kagoshima.

    Okinawa

    Île d'Osumi / Île Miyako / Archipel Yaeyama

    Partie tropicale du Japon à la culture et à l'histoire uniques

  • Thèmes

  • À ne pas manquer

  • Plus de plaisir

Château de Nijo (Nijojo)

Le Château de Nijo (二条城, Nijojo) a été bâti en 1603 pour servir de résidence à Tokugawa Ieyasu, le premier shogun du Japon de l’Époque d’Edo (1603-1867), lors de ses séjours à Kyoto. Son petit-fils Iemitsu a fait achever la construction des édifices 23 ans plus tard et agrandir le château par l’ajout d’un donjon de cinq étages.

Après la chute du shogunat Tokugawa, en 1867, le Château de Nijo a servi de palais impérial pendant quelques temps avant d’être offert à la ville et ouvert au public en tant que site historique. Ses bâtiments sont sans doute les meilleurs exemples survivants de l’architecture châtelaine de l’ère féodale japonaise. Le château a du reste été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994.

Le Château de Nijo se divise en trois grands espaces : le Honmaru (principal cercle de défense), le Ninomaru (cercle de défense secondaire) et les jardins qui ceignent le Honmaru et le Ninomaru. Le parc du château et le Honmaru sont entourés de murs de pierre et de douves.

Porte Karamon

Les visiteurs du Nijo pénètrent dans l’enceinte du château par une grande porte située à l’est. Des audioguides en anglais se louent pour 500 yens au kiosque situé à l’intérieur de la porte. Plus loin dans l’enceinte du château, on gagne la porte Karamon de style chinois. C’est l’entrée du Ninomaru (cercle de défense secondaire), où se trouve la principale attraction du site, le palais Ninomaru.

Le palais Ninomaru a été la résidence et le bureau du shogun lors de ses visites à Kyoto. Fidèle à sa forme d’origine, ce palais se compose de plusieurs bâtiments séparés, reliés les uns aux autres par des couloirs aux fameux « sols rossignols », appelés ainsi du fait de leur craquement lorsque l’on marche dessus ; il s’agissait d’une mesure de protection contre les intrus. Les chambres du palais, dont le sol est revêtu de matelas tatami, sont dotées de plafonds élégamment décorés et de portes coulissantes aux peintures sublimes (fusuma).

Palais Ninomaru

L’itinéraire de la visite traverse plusieurs salles d’attente et d’audience. Seuls les invités de marque étaient autorisés à pénétrer dans la salle d’audience principale, où le shogun s’installait sur un espace surélevé, flanqué de deux gardes du corps cachés dans des placards. Les visiteurs ordinaires n’avaient le droit d’accéder qu’aux pièces voisines, à condition de ne pas avoir une vue directe sur le shogun. Les pièces les plus au centre consistaient en bureaux et en chambres-séjours, ces dernières pièces étant réservées au shogun et à ses servantes.

À l’extérieur du palais Ninomaru s’étend le jardin Ninomaru, un jardin traditionnel japonais doté d’un grand bassin, de pierres ornementales et de pins impeccablement taillés.

Jardin Ninomaru

Le Honmaru (principal cercle de défense) abritait un deuxième palais ainsi qu’un donjon de cinq étages. Malheureusement, les deux édifices ont été ravagés par le feu au XVIIIe siècle et n’ont jamais été réhabilités. Après la chute du shogunat, l’une des résidences impériales a été déplacée du palais impérial de Katsura au Honmaru du Château de Nijo, aujourd’hui le palais Honmaru.

Contrairement au palais Ninomaru, le palais Honmaru n’est pas toujours accessible au public, bien qu’il y ait quelques journées portes ouvertes. Les visiteurs peuvent tout de même se promener dans les jardins du Honmaru et grimper sur la fondation en pierres de l’ancien donjon. De là, on domine tout le parc du château.

Honmaru

Le Honmaru et le Ninomaru sont entourés d’espaces verts et d’allées piétonnes bordées d’arbres. Le parc est émaillé de cerisiers de diverses variétés. Un champ de cerisiers en compte notamment près de 400 à floraison tardive. Du fait de cette diversité des espèces, la floraison des cerisiers du Château de Nijo s’étend en général de la fin mars jusqu’à la fin avril.

Le parc abrite également une pruneraie, généralement en fleurs de fin février à début mars, ainsi qu’un Seiryuen, un jardin mi-japonais, mi-occidental conçu en 1965 pour accueillir des manifestations culturelles telles que des cérémonies du thé. Le parc est également peuplé d’érables, de ginkgos et d’autres arbres dont ressortent de magnifiques tons automnaux pendant la seconde moitié de novembre.

Nijojo à l’époque de la floraison des cerisiers

Comment vous y rendre

L’entrée du Château de Nijo est à quelques minutes à pied de la station Nijojo-mae, sur la ligne de métro Tozai.
Au départ de la gare de Kyoto, prenez la ligne de métro Karasuma jusqu’à la station Karasuma-Oike, puis la ligne Tozai à destination de la station Nijojo-mae. Le trajet dure entre 15 et 20 minutes et coûte 260 yens. On peut également rejoindre le château depuis la gare de Kyoto par le bus, Kyoto City Bus numéros 9, 50 ou 101 (15 à 20 minutes de trajet, 230 yens l’aller) ou depuis le carrefour Shijo-Kawaramachi par le Kyoto City Bus numéro 12 (15 minutes, 230 yens l’aller).

Source : japan-guide.com

Hours: 8 h 45 à 17 h 00 (dernières entrées à 16 h 00)
Accès au Ninomaru de 9 h 00 à 16 h 00

Admission: 600 yens

Address: 541, Nijojocho, Nakagyo-ku, Kyoto-shi, Kyoto

Airport: Aéroport d’Itami
Aéroport de Kansai

Remarques :

Fermeture :
Mardi en janvier, juillet, août et décembre (ou le mercredi si le mardi est férié)
Du 26 décembre au 4 janvier

Copyright © Japan Airlines. All rights reserved.

To Page top