• À PROPOS DU JAPON

  • Destinations

    Hokkaido

    Sapporo / Hakodate / Asahikawa / Obihiro / Kushiro / Rishiri / Okushiri / Abashiri

    L'île la plus septentrionale du Japon et un paradis pour les amoureux de la nature

    Akita

    Kakunodate / Tazawa / Nyuto Onsen

    En été, partez à la découverte des montagnes et des lacs et détendez-vous ; en hiver, laissez-vous éblouir par la neige tout en appréciant la succulente cuisine du Nord.

    Iwate

    Morioka / Hiraizumi / Tono

    Les nombreuses attractions touristiques d'Iwate vous surprendront à chaque saison : entre son exquise gastronomie, ses superbes festivals et ses paysages exceptionnels, vous n'aurez que l'embarras du choix.

    Tohoku

    Préfecture de Yamagata / Préfecture de Fukushima / Préfecture d'Aomori

    Nature, histoire, gastronomie, ski et randonnée... Ressourcez votre esprit.

    Niigata

    Sadogashima / Naeba / Myoko Kogen / Echigo-yuzawa-Onsen

    Le pays de la neige, des sources chaudes et des sakés délicats

    Chiba

    Narita / Disneyland Tokyo

    La porte du Japon. Ce lieu regorge de sites touristiques magnifiques, facilement accessibles depuis la capitale.

    Tokyo

    Shinjuku / Akihabara / Asakusa

    La capitale du Japon et la métropole la plus peuplée au monde

    Mie

    Péninsule de Kii / Ise

    Découvrez le sanctuaire le plus sacré, de magnifiques perles et le parc à thèmes du samouraï. Imprégnez-vous de tradition et d'histoire.

    Kyoto

    Arashiyama / Gion / Kurama

    La tradition et la culture au cœur du Japon

    Osaka

    Umeda / Namba / Shin-Sekai

    L'une des plus grandes villes du Japon, terre de gastronomie

    Fukui

    Fukui / Katsuyama / Obama / Tsuruga / Awara

    Dégustez des spécialiès de la mer comme le crabe d'Echizen et le fameux poisson-globe et plongez-vous dans l'histoire de Fukui en découvrant son riche patrimoine.

    Hyogo

    Kobe / Toyooka / Himeji / Kinosaki

    Découvrez ses traditions, sa modernité, ses sites touristiques et sa gastronomie

    San'in

    Préfecture de Shimane / Préfecture de Tottori

    Tokushima

    Vallée d'Iya / Mont Tsurugi

    Des sources cachées et des paysages fantastiques dans un milieu naturel immaculé.

    Kochi

    Shimanto / Ashizuri-misaki

    Combinaison d'une beauté naturelle préservée et d'un climat tropical

    Hiroshima

    Miyajima / Iwakuni / Tomo-no-ura / Onomichi

    Empreinte d'histoire et symbole de la paix dans le monde entier

    Ehime

    Uwajima / Matsuyama / Mont Ishizuchi

    Des fruits frais et du poisson. Visitez des châteaux, explorez l'histoire.

    Fukuoka

    Fukuoka / Dazaifu

    De nombreux sites à découvrir et une cuisine délicieuse. Fukuoka vous satisfera à coup sûr.

    Saga

    Karatsu / Imari / Arita

    Une expérience à couper le souffle avec des paysages naturels et de l'artisanat traditionnel. Un voyage qui vous surprendra à chaque coin de rue.

    Kumamoto

    Kumamoto / Mont Aso / Kurokawa-Onsen

    Immergez-vous dans la nature et découvrez des saveurs typiques.

    Kagoshima

    Parc national de Kirishima-Yaku / Péninsule de Satsuma / Archipel Amami

    La terre de héros historiques et de paysages volcaniques vivants. Dégustez le délicieux shochu et goûtez la cuisine unique de Kagoshima.

    Okinawa

    Île d'Osumi / Île Miyako / Archipel Yaeyama

    Partie tropicale du Japon à la culture et à l'histoire uniques

  • Thèmes

  • À ne pas manquer

  • Plus de plaisir

Ascension du mont Fuji

L'ascension du mont Fuji (3 776 mètres), la plus célèbre montagne du Japon et aussi son point culminant, vous réserve des souvenirs impérissables. Cette montagne peut sembler plus majestueuse de loin que de tout près. Mais son ascension reste très gratifiante : l'air du petit matin, en compagnie de centaines de randonneurs venus du monde entier dans le même esprit, est fort agréable, sans compter la magnifique vue qui vous attend par temps clair.

À quelle période en faire l'ascension ?

Saison d'ascension officielle
La saison d'ascension officielle a lieu de début juillet à mi-septembre, lorsque les sentiers et installations de montagne sont ouverts. Pendant cette période, la neige a généralement fondu, la météo est relativement clémente, l'accès par les transports en commun est aisé et les refuges de montagne sont ouverts. Il est conseillé aux randonneurs peu expérimentés de gravir le mont Fuji durant la saison d'ascension officielle. Les dates précises dépendent de l'année et du sentier. Ces dernières années, elles ont été définies comme suit :

・Sentier Yoshida : Du 1er juillet au 10 septembre.
・Sentiers Subashiri, Gotemba et Fujinomiya : Du 10 juillet au 10 septembre.

La foule
L'ascension du Mont Fuji est très populaire, non seulement parmi les Japonais mais aussi parmi les touristes étrangers, qui semblent représenter plus d'un tiers de l'ensemble des randonneurs. La haute saison pour l'ascension du mont Fuji a lieu pendant les vacances scolaires, qui débutent autour du 20 juillet et s'achèvent à la fin du mois d'août. La véritable période de pointe correspond à la fête d'Obon, qui se déroule sur une semaine à la mi-août. Il faut alors patienter dans de longues files d'attente à certains endroits.

Vous pouvez choisir d'éviter la fête d'Obon, mais selon nous, manquer ce bain de foule enlève une dimension fondamentale à l'ascension du mont Fuji : l'ambiance de camaraderie exceptionnelle qui règne parmi les centaines de randonneurs venus dans le même esprit des quatre coins du monde.

Pour vous retrouver en compagnie d'un nombre de randonneurs ni trop important, ni trop faible, nous vous conseillons de faire cette ascension un jour de semaine, au cours de la première quinzaine de juillet (avant le début des vacances scolaires). L'inconvénient, au début du mois de juillet, est que la météo est généralement plus instable que plus tard dans la saison.

Hors saison
Certains refuges de montagne ouvrent quelques jours avant le début de la saison d'ascension officielle et/ou restent ouverts jusqu'à mi-septembre environ. Les transports publics sont beaucoup moins fréquents ou inexistants en dehors de la saison d'ascension.

En général, la neige disparaît du mont Fuji de la fin juin jusqu'au mois d'octobre, mais au sommet, les températures peuvent descendre bien en dessous de zéro à la mi-saison. Seuls les randonneurs chevronnés peuvent envisager une ascension à la fin juin ou en septembre. Si la montagne est enneigée, il faut impérativement être expérimenté et s'équiper de matériel d'alpinisme adéquat.

D'octobre à la mi-juin environ, il est très dangereux de gagner le sommet en raison des vents violents et des conditions météo extrêmes : neige, glace et risques d'avalanches.

Près du sommet

Les sentiers

L'ascension du mont Fuji comprend dix stations (à différentes altitudes), la première se trouvant au pied de la montagne et la dixième au sommet. Des routes asphaltées mènent jusqu'à la cinquième station, qui se trouve à mi-hauteur dans la montagne. Il existe quatre cinquièmes stations différentes, situées sur différents flancs ; c'est de là que partent la plupart des randonneurs :

5ème station de la ligne Fuji Subaru (préfecture de Yamanashi)
Altitude : environ 2 300 mètres
Montée : entre 5 et 7 heures
Descente : entre 3 et 5 heures
Yoshida
C'est le point de départ le plus populaire pour grimper jusqu'au sommet, et aussi la 5ème station la plus facilement accessible depuis la région des Cinq lacs et le centre de Tokyo. Le sentier est ponctué de nombreux refuges au niveau des 7ème et 8ème stations. Les sentiers destinés à la montée et ceux réservés à la descente sont distincts. C'est de ce côté de la montagne que le soleil se lève.

5ème station de Subashiri (préfecture de Shizuoka)
Altitude : environ 2 000 mètres
Montée : entre 5 et 8 heures
Descente : entre 3 et 5 heures
Subashiri
Cette 5ème station ne s'élève qu'à 2 000 mètres au-dessus du niveau de la mer et se situe au pied du sentier Subashiri. Le sentier Subashiri rejoint le sentier Yoshida non loin de la 8ème station.

5ème station de Gotemba (préfecture de Shizuoka)
Altitude : environ 1 400 mètres
Montée : entre 7 et 10 heures
Descente : entre 3 et 6 heures
Gotemba
C'est la 5ème station qui est, de loin, située le plus bas, de sorte que l'ascension jusqu'au sommet est bien plus longue qu'au départ des autres 5èmes stations. Le sentier Gotemba part de la 5ème station de Gotemba et rejoint le sommet. Il existe quatre ou cinq refuges entre la 7ème et la 8ème station.

5ème station de Fujinomiya (préfecture de Shizuoka)
Altitude : environ 2 400 mètres
Montée : entre 4 et 7 heures
Descente : entre 2 et 4 heures
Fujinomiya
La 5ème station de Fujinomiya, la plus proche du sommet, est le point de départ d'une ascension par la face sud, via le sentier Fujinomiya. On peut facilement y accéder depuis certaines gares de la ligne Shinkansen Tokaido. On compte une demi-douzaine de refuges de montagne le long de ce sentier.

Lever du soleil depuis le sommet

Comment s'y prendre pour grimper ?

Est-ce difficile ?
L'ascension complète du mont Fuji ne requiert pas de compétences particulières en alpinisme, si ce n'est que certains passages peuvent s'avérer raides et rocailleux. De très nombreux panneaux installés le long du sentier avertissent les randonneurs d'autres risques mineurs tels que des bourrasques ou des chutes de pierres. L'ascension du mont Fuji n'en demeure pas moins éprouvante puisque le manque d'oxygène se fait clairement ressentir à mesure que vous gagnez de l'altitude : c'est de fait la principale difficulté.

Est-il recommandé de demander les services d’un guide ?
La randonnée n'est pas difficile techniquement et de nombreux autres randonneurs s'y attellent durant la saison des ascensions. La plupart des randonneurs n'auront donc pas besoin d'un guide. Cependant, les randonneurs novices ou qui ne souhaitent pas s'occuper de l'organisation préféreront peut-être engager un guide. Plusieurs sociétés proposent des excursions privées ou en groupe, comme Voyagin.

Timing
La plupart des gens essaient d'organiser leur ascension afin d'assister au lever du soleil depuis le sommet. De plus, les chances d'avoir un ciel dégagé sur la montagne sont maximales aux premières heures de la matinée.

Voici ce que nous recommandons : gagnez un refuge voisin de la 7ème ou de la 8ème station le premier jour, dormez-y quelques heures et poursuivez l'ascension le lendemain très tôt. Notez qu'en été, le soleil se lève très tôt, dès 4h30 ou 5h00.

Une autre possibilité appréciée des randonneurs consiste à commencer l'ascension tard dans la soirée à partir de la 5ème station et de marcher de nuit, pour arriver au sommet au lever du soleil. Cette option est plus fatigante et les autorités locales la déconseillent car elle entraîne davantage de risques de souffrir de maux d'altitude (voir ci-dessous) et de se blesser.

Il est également possible d'effectuer l'ascension et la descente de la montagne en une seule journée, mais encore une fois, nous vous le déconseillons, pour les mêmes raisons que ci-dessus. En outre, les possibilités de trouver de l'ombre pendant l'ascension sont extrêmement rares. Il faut se méfier du soleil. Pendant la journée, le mont Fuji est fréquemment pris dans une enveloppe nuageuse, ce qui réduit la visibilité.

Il faut compter environ une heure pour faire le tour du cratère. Le point culminant de la montagne (et du Japon) se situe juste à côté de la station météo, à l'opposé de l'endroit où le sentier Yoshida atteint le sommet.

Refuges de montagne
Le sentier Yoshida est bordé de plus d'une douzaine de refuges de montagne situés entre la 7ème et la 8ème station. Il existe moins de refuges le long des autres sentiers. Une nuit dans ces hébergements coûte environ 5 000 yens par personne (repas non compris). Comptez 7 000 yens par personne avec les deux repas. En haute saison, attendez-vous à ce que ces refuges soient bondés. Le site web de la ville de Fujiyoshida (voir ci-dessous) répertorie les numéros de téléphone pour les réservations.

Certains refuges de montagne permettent également aux marcheurs qui n'y passent pas la nuit de s'y reposer pour environ 1 000 à 2 000 yens de l'heure. La plupart de ces refuges offrent également des toilettes payantes (100 à 200 yens en général) et vendent de la nourriture, de l'eau et d'autres provisions d'escalade comme de l'oxygène en bouteille. Par ailleurs, la plupart des refuges disposent de fers à marquer spéciaux, utilisés pour marquer (pour une somme modique) les bâtons de marche en bois qu'un grand nombre de randonneurs achètent lorsqu'ils font l'ascension.

Refuges de montagne sur le sentier Yoshida

Vêtements et matériel pour l'ascension

Pour atteindre le sommet du mont Fuji en toute sécurité, il est essentiel de bien s'équiper. Voici une liste des principaux équipements à emporter avec soi :

Chaussures adaptées
Le terrain rocailleux, escarpé par endroits, ainsi que le risque de bourrasques sont des raisons suffisantes pour porter des chaussures de randonnée dignes de ce nom, qui tiennent bien vos chevilles.

Vêtements adaptés
Prévoyez des vêtements appropriés pour vous protéger du froid et des vents violents. Les températures peuvent être négatives au sommet et, souvent, le froid ressenti est encore plus glacial du fait de l'intensité des vents. Les conditions météo peuvent changer très rapidement sur la montagne : emportez donc des vêtements imperméables au cas où il pleuvrait. Il est conseillé de porter des gants, tant pour se protéger du froid que pour gravir les pentes raides et rocailleuses.

Lampe torche
Si vous prévoyez de marcher de nuit, il est fortement conseillé de prendre une lampe torche en toute saison. Elle vous sera indispensable hors saison, puisque les sentiers ne sont alors pas éclairés par les autres grimpeurs. La plupart des gens choisissent des lampes frontales qui permettent de garder les deux mains libres.

Nourriture
Il est important d'emporter suffisamment d'eau et de nourriture, en particulier sur les sentiers le long desquels il y a peu de refuges de montagne. Les refuges de montagne proposent différents types de repas et de boissons ; il faut noter, cependant, que les prix augmentent avec l'altitude. De plus, soyez prêts à ramasser tous vos déchets car il n'y a pas de poubelles sur la montagne.

Argent
Il est nécessaire de prévoir de l'argent liquide pour acheter des provisions sur le trajet, comme de l'eau ou de l'oxygène en bouteille, ainsi que pour utiliser les toilettes en cours de route. L'argent liquide est également important au cas où vous auriez besoin d'être hébergé d'urgence dans l'un des refuges de montagne.

Bâton de randonnée (optionnel)
Bien que ce ne soit pas essentiel, beaucoup de randonneurs achètent un bâton de randonnée à la 5ème station, pour faciliter leur ascension. Les bâtons de randonnée coûtent entre 1 500 et 2 000 yens et sont vendus dans toutes les 5ème stations, sauf à Gotemba. D'autre part, pour quelques centaines de yens vous pouvez faire marquer votre bâton de randonnée dans les refuges de montagne le long du sentier et ramener ainsi un précieux souvenir de votre voyage.

Bonnes manières

Ne pas cueillir les plantes !
Ne pas rapporter de pierres !
Ne pas camper en montagne !

Droits d'entrée

Durant la saison d'escalade, il est demandé aux randonneurs du mont Fuji une contribution à hauteur de 1 000 yens par personne, à régler aux guichets à chaque point de départ. L'argent est utilisé pour couvrir une partie des dépenses liées au grand nombre de randonneurs qui découvrent la montagne chaque été, notamment pour protéger l'environnement et mettre en place des mesures visant à assurer la sécurité des randonneurs.

Mal des montagnes

Votre corps a besoin de temps pour s'adapter à une augmentation soudaine de l'altitude, faute de quoi vous risquez d'être pris de maux de tête, d'étourdissements et de nausées. Un nombre non négligeable de personnes qui gravissent le mont Fuji souffrent du mal des montagnes.

Afin d'éviter ces troubles, nous vous conseillons d'aborder l'ascension de ce relief à un rythme lent et de faire des pauses fréquentes. Il est recommandé de passer la nuit dans un refuge près de la 7ème ou de la 8ème station et de ne pas tenter de gagner le sommet en une seule fois. De petites bonbonnes d'oxygène, en vente dans les 5èmes stations et dans les refuges, peuvent vous aider à combattre le mal des montagnes. Cependant, le seul traitement radicalement efficace consiste à redescendre à une plus basse altitude.

Descente du mont Fuji

Comment vous y rendre

Le 1er octobre 2019, la taxe sur la consommation au Japon est passée de 8 à 10 %. Les prix indiqués ci-dessous n'ont pas encore été mis à jour en vue d'éventuels changements.

Bus pour la 5ème gare de la ligne Fuji Subaru

Depuis les gares de Fujisan/Kawaguchiko :
1 570 yens (aller simple), 2 300 yens (aller-retour), 50 minutes
1 à 2 bus par heure pendant la saison des ascensions
Un bus par heure hors saison
Horaires de bus (saison des ascensions)
Horaires de bus (hors saison)
Comment se rendre à la gare de Kawaguchiko

De la gare Shinjuku (Tokyo):
2 900 yens (aller simple), 150 minutes
8 à 12 allers-retours par jour pendant la saison des ascensions
2 allers-retours par jour hors saison
Horaires de bus (saison des ascensions)
Horaires de bus (hors saison)

Bus pour la 5ème station Subashiri

Depuis la station de Gotemba:
1 540 yens (aller simple), 2 060 yens (aller-retour), 60 minutes
10 allers-retours par jour pendant la saison d'ascension
3 allers-retours par jour les week-ends hors saison et les jours fériés
Horaires de bus (saison des ascensions)
Horaires de bus (hors saison)

Bus pour la 5ème station Gotemba

De la station de Gotemba:
1 110 yens (aller simple), 1 540 yens (aller-retour), 40 minutes
6 allers-retours par jour pendant la saison des ascensions
3 allers-retours par jour les week-ends hors saison et les jours fériés
Horaires de bus (saison des ascensions)
Horaires de bus (hors saison)

Bus pour la 5ème station de Fujinomiya

Depuis les gares de Shin-Fuji et Fujinomiya:
2 380 yens (aller simple), 3 100 yens (aller-retour), 150 minutes depuis la gare de Shin-Fuji
2 030 yens (aller simple), 3 100 yens (aller-retour), 110 minutes depuis la gare de Fujinomiya
Plusieurs bus par heure lors de la saison des ascensions
2 allers-retours par jour les week-ends hors saison et les jours fériés
Horaires de bus (saison des ascensions)
Horaires de bus (hors saison)
Comment se rendre à Fujinomiya

Accès voiture
Les routes d'accès à la 5ème station de la ligne Fuji Subaru, à la 5ème station de Subashiri et à la 5ème station de Fujinomiya sont fermées aux véhicules privés pendant certaines périodes au cours de la saison d'ascension.

Source : japan-guide.com

Copyright © Japan Airlines. All rights reserved.

To Page top